Comment fumer la pipe ?

Comment fumer la pipe ?

1216 vues
29 nov. 2018
Plus qu'un objet, la pipe est un véritable art de vie... Mais avant tout, fumer la pipe, ça s'apprend ! Bénéficiez de notre savoir-faire et suivez nos conseils pour profiter pleinement de votre pipe !

Vous venez de faire l'acquisition d'une nouvelle pipeVous débutez l'art de fumer la pipe et avez besoin de quelques astuces pour fumer correctement ? Alors, cet article tombe à pic car vous allez pouvoir commencer sereinement et profiter de nos conseils de spécialistes...


Une préparation en bonne et due forme :

Contrairement à une cigarette classique, la pipe demande plus de temps. On se prépare tranquillement et on savoure, c'est une philosophie très différente. Avant de fumer votre pipe, voici ce dont vous aurez besoin :

Préparation pour fumer la pipe

NB : pour être sûr de bien comprendre tout ce qui suit, il est préférable de connaître le nom des différentes parties d'une pipe. (Re)découvrez le vocabulaire de l'anatomie d'une pipe.

Claire, la Pipe Rit

Le bourrage :

Première étape, vous allez remplir le foyer de votre pipe avec votre tabac. Dans le jargon, on appelle ça "bourrer sa pipe".

La méthode à suivre pour bourrer sa pipe :

Pour s'y prendre correctement, commencez par émietter un peu votre tabac. En effet, certaines coupes sont plus ou moins grossières. Evidemment, les gros morceaux (brins) de tabacs auront plus de mal à se consumer. Attention, votre tabac ne doit pas non plus être trop sec ni trop humide sinon il se consumera très mal.

Maintenant, déposez votre tabac à l'intérieur du foyer en prenant de petites pincées successives. Le plus facile est de "laisser tomber" vos pincées dans le fourneau, sans tasser. Lorsque vous arrivez au sommet, vous pouvez appuyer un peu plus sur la surface. C'est uniquement en haut qu'il faut tasser davantage pour qu'il y ait une bonne circulation d'air. S'il y a quelques brins qui tentent de s'échapper, enlevez le surplus avec vos doigts. Et voilà, c'est parfait !

Bourrage de pipe

Bourrer sa pipe

Petit aparté pour une pipe neuve :

Si vous venez d'acheter une pipe neuve, bourrer votre pipe sera un peu différent (sur les 10 ou 15 premières utilisations). Il faudra bourrer progressivement votre pipe pour faire le culottage (rodage). Nous avons justement réalisé un autre article à ce sujet. Si votre pipe est encore vierge, on vous invite donc à poursuivre la lecture pour savoir comment culotter une pipe.

Pour information, les maîtres pipiers Butz-Choquin conseillent de remplir le foyer à moitié pour une pipe neuve. Les 10 premières pipes seront donc bourrées avec quelques pincées de tabacs légèrement pressées. Ensuite, ils recommandent d'augmenter progressivement la quantité de tabac jusqu'à ce que le foyer soit entièrement calciné. Quoiqu'il en soit, oubliez s'il-vous-plaît le culottage à l'alcool... (hormis si vous avez l'intention de détériorer immédiatement votre foyer, ce dont nous doutons !)

A savoir :

  • Il faut prendre son temps pour bourrer sa pipe. Lorsqu'on débute, cela peut être un peu compliqué. Pourtant, avec l'expérience, vous n'aurez plus aucune difficulté et le ferez presque machinalement. Testez le tirage avant d'allumer votre pipe, s'il vous sentez qu'il est beaucoup trop résistant, recommencez le bourrage au début. C'est en faisant qu'on apprend.
  • Un bourrage trop serré empêchera un bon tirage. Résultat, vous aurez donc tendance à aspirer plus fort et vous risquez d'échauffer votre pipe (et la fragiliser).
  • Un bourrage trop lâche donnera une combustion irrégulière. Vous aurez donc tendance à devoir rallumer constamment votre pipe qui va souvent s'éteindre.
  • Un bon bourrage donnera un bon tirage. Une fois le foyer rempli, vous devez avoir une petite résistance à l'aspiration. C'est important car aspirer trop fort va engendrer un fourneau brûlant, la sensation d'une langue qui "pique" et même la formation d'humidité (le syndrome d'une pipe qui "glougloute").

L'allumage de votre bouffarde :

Votre pipe est prête, vous allez pouvoir l'allumer. Même si cela paraît plutôt facile, quelques rappels sont pourtant les bienvenus.

Briquet ou allumette ?

La réponse est : peu importe. Chaque fumeur a sa préférence. Cela dépendra aussi de l'endroit où vous vous trouvez : si vous fumez en extérieur (avec un peu de vent), le briquet sera certainement plus approprié. A l'inverse, si vous êtes confortablement installé devant un bon film, l'allumette pourra être largement suffisante.

Pour les briquets, il y a deux écoles : ceux qui utilisent un briquet "classique" (au risque de se brûler un peu les doigts) et ceux qui choisissent un briquet spécial pipes. Quand on dit "spécial pipe", il faut comprendre que ce type de briquet permet un allumage facile. En effet, la flamme s'oriente "horizontalement" et le reste même si vous inclinez le briquet. Pratique donc pour viser l'intérieur du foyer et (accessoirement) ne pas se faire chauffer les doigts inutilement. Nous déconseillons les briquets à essence (Zippo par exemple car le goût de l'essence peut être désagréable à l'allumage) ou les briquets "tempête, torche, chalumeau" (car la flamme est trop chaude et risque d'endommager le haut du foyer en bois)... L'idéal est d'opter pour un briquet à gaz (rechargeable bien sûr) spécialement conçu pour la pipe.

3, 2, 1, allumage :

Bien..., vous avez choisi votre outil préféré. Maintenant, pour allumer votre pipe, prenez-la en bouche et approchez la flamme de votre fourneau. Essayez d'embraser toute la surface du tabac (pour que la combustion soit régulière) tout en aspirant doucement sur le tuyau. Au premier allumage, vous allez constater (et c'est tout à fait normal) que le tabac aura tendance à "gonfler" (remonter) et il est fort possible que votre pipe s'éteigne. Égalisez la surface du brasier avec votre bourre-pipe (messieurs, soyez délicat : le simple poids du bourre pipe suffit presque à "tasser", inutile donc d'appuyer fort sinon vous allez complètement étouffer votre pipe) puis rallumez une seconde fois. Voilà, quelques bouffées plus tard, votre pipe est correctement allumée. Elle est disposée à vous faire profiter de votre tabac pendant un bon moment.

A savoir :

  • Rallumer plusieurs fois sa pipe n'est pas anormal. Même les fumeurs les plus expérimentés usent de leur briquet de temps en temps. Hormis, si vous êtes en plein concours de fumage de pipe, où là vous n'aurez pas le droit de la rallumer ! Si votre pipe est éteinte depuis plusieurs heures (ou plusieurs jours), il est parfois nécessaire d'enlever un peu de cendres sur le dessus du foyer avant de la rallumer.
  • Une pipe avec un foyer étroit et profond sera ce qu'il y a de mieux pour obtenir une combustion homogène. A l'inverse, une pipe avec un foyer très large (ou ovale par exemple) engendrera une combustion moins aisée.
  • Hormis quelques créations turques (les fameuses pipes en écume de mer), la quasi-totalité des pipes sont conçues à partir de racine de bruyère. Évitez donc d'insister longuement sur le bois avec votre briquet pour ne pas abîmer votre pipe.
  • Si vous avez déjà un briquet à gaz, voici quelques techniques pour maîtriser le rechargement du gaz.

Fumer sa pipe :

Aspirer doucement :

Prendre son temps et aspirer de petites bouffées espacées, c'est sûrement ça le secret. Nous l'avons déjà répété à plusieurs reprises dans les différents articles de ce blog, mais fumer la pipe est synonyme de calme et de détente. Il faut trouver le bon rythme : aspirer lentement pour réguler la combustion (et éviter que la pipe s'éteigne) MAIS ne pas aspirer trop fort pour ne pas faire chauffer sa pipe. Pour obtenir une combustion régulière, vous devrez donc modérer votre tirage. Vous aurez aussi besoin de votre bourre pipe. De temps en temps, il est nécessaire d'égaliser un peu la surface pour permettre à tous les brins de tabac de se consumer. En utilisant votre tasse-braises, vous allez remettre en contact les brins incandescents avec leurs voisins du dessous.

Voici une astuce que vous ne trouvez nul part mais qui, à notre sens, est très importante... Pour adoucir davantage la fumée, vous pouvez aspirer "simultanément" un peu d'air extérieur. Le mélange de fumée et d'air ambiant donnera alors un résultat bien plus doux. De nombreux fumeurs le font machinalement sans y penser mais c'est une bonne technique pour celui ou celle qui trouve un tabac trop fort à son goût.

Jean, la Pipe Rit

Pipe Peterson Tankard

Combien de temps dure une pipe ?

On nous pose souvent la question mais il n'existe aucune réponse précise. Cela dépend de la taille du foyer de votre pipe. Certaines pipes ont un foyer extrêmement petit alors que d'autres ont justement un gros foyer pour pouvoir fumer plus longtemps. La durée de fumage peut aller de 3 minutes à 3 heures ! Oui, l'écart est grand... Par exemple, pour fumer très peu de temps, il y a la pipe Vauen Quixx ou la pipe Pipo classique. Au contraire, pour fumer sans se soucier de la montre, il existe des modèles comme la pipe 9 mm courbe classique ou encore la pipe Eole Tradition Géante.

Savourer son tabac :

Détendez-vous et savourez... La fumée de la pipe se déguste dans la bouche. On ne fait pas descendre la fumée dans les poumons. Contrairement à la cigarette, il faut donc "crapoter" (tout comme on le fait avec un cigare). La fumée n'est pas inhalée ou avalée, elle s'apprécie entre le nez et le palais. C'est comme ça que vous pourrez ressentir tous les arômes de votre tabac.

Comment devenir un excellent fumeur de pipes ? Voici les 10 commandements du fumeur de pipes à suivre à la lettre pour être un pro :-) Non, blague à part, rassurez-vous, il y a autant de façon de fumer la pipe qu'il y a de fumeurs !

Bastien, la Pipe Rit

A savoir :

  • Il est généralement conseillé de consumer le tabac jusqu'au dernier brin. Bien sûr, lors du bourrage, vous n'êtes pas obligé de remplir complètement votre foyer. Si vous souhaitez fumer peu de temps, préférez mettre peu de tabac au fond. En effet, si vous fumez seulement le "haut" du foyer, le culottage sera plus épais en haut qu'en bas. Au fil du temps, cela va vous gêner au bourrage.
  • Si votre pipe commence à chauffer (vous sentez une chaleur grandissante dans vos doigts), laissez-la reposer. Elle baissera en température et vous pourrez l'utiliser quelques minutes après sans l'abîmer (parce que oui... : le bois ne résistera pas à 250° !).

Après avoir fumé :

Toutes les bonnes choses ont une fin ! Vous venez de finir de fumer et vous avez grandement apprécié ce moment de tranquillité...

Vider le foyer :

Il doit rester des cendres au fond du foyer et peut-être même un ou deux brins de tabacs (non consumés). Pour vider ce restant de cendre/tabac, vous pouvez utiliser la cuillère (ce qu'on appelle aussi cure-pipe) de votre bourre-pipe. Faîtes attention à ne pas racler la croûte (c'est-à-dire le culot). Cette couche de carbone sert à protéger la bruyère. On dit d'ailleurs que c'est à ça qu'on reconnaît un bon fumeur. Pour finir, vous pouvez tapoter l'arrière du foyer dans la paume de la main pour vider le tout parfaitement. Bien sûr, n'allez pas taper votre pipe contre un objet dur, vous allez enlever toute la finition et endommager votre pipe. (C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il existe des cendriers spéciaux pour la pipe : il sont tous équipés d'une petite sphère en liège pour ne pas abîmer votre pipe)

Attention, une pipe en écume de mer (ou une pipe dont le foyer est doublé en écume) n'a généralement pas de croûte (culot). Lorsque vous videz le foyer, soyez prudent et ne grattez pas l'écume. L'écume est effectivement résistante à la chaleur mais aussi très sensible (fragile) aux agressions de votre cure-pipe.

Jean, la Pipe Rit

Pipe Butz-Choquin Livre noire

Nettoyer sa pipe :

Le foyer est vide. Maintenant, passons à la suite... Assurez-vous que votre pipe est complètement froide. Les matériaux (tige en bruyère VS tuyau en plastique) se dilatent différemment sous l'effet de la chaleur. Il faut impérativement attendre que la pipe soit froide avant de la démonter sinon vous allez casser la tige de votre pipe. Pour démonter le tuyau, retirez-le en faisant comme s'il était vissé à la tige. Une main sur la tige (au plus près du tuyau) et une main sur le tuyau (au plus près de la tige), c'est la meilleure méthode. Pour le remettre en place, c'est exactement pareil, vous ferez pivoter le tuyau sur lui-même, toujours dans le même sens. 

Votre pipe est équipée d'un filtre ? Alors, c'est un point de vigilance à avoir lors du nettoyage de votre pipe.

  • Si c'est un filtre métallique (le système le plus courant), il faudra le nettoyer de temps à autre. Un petit passage sous l'eau avant de l'essuyer et le remettre en place, est suffisant.
  • Si c'est un filtre 9 millimètres, il faudra le changer régulièrement. Toutes les 3 pipes est une bonne fréquence pour le remplacer. Libre à vous de le remplacer avant ou de le faire durer davantage, à voir selon vos usages mais bien sûr plus il est neuf et plus et il sera performant.
  • Si c'est un filtre en balsapapier ou un filtre Falcon/Tsuge, on vous conseillera de le changer encore plus souvent. Idéalement à chaque pipe, pour qu'il soit le plus efficace possible.

Votre pipe est démontée. Vous allez pouvoir nettoyer l'intérieur de votre pipe (tige et tuyau) à l'aide d'un nettoie-pipe (mèche adaptée pour la pipe). En faisant un mouvement de va-et-vient, vous retirerez ainsi tous les dépôts de goudrons. A la Pipe Rit, nous vous conseillons d'utiliser d'abord un nettoie-pipe abrasif qui fera le gros du travail puis de finaliser avec un nettoie-pipe plus doux en coton. Nous avons d'ailleurs rédigé une page spécifique "Comment nettoyer ma pipe ?" pour vous aider à conserver votre pipe propre ! 

Sur Internet ou dans les pipe-clubs, on dit souvent qu'il faut laisser un nettoie-pipe à l'intérieur du tuyau quand vous avez fini le nettoyage. A la Pipe Rit, nous déconseillons de le faire car le fait de laisser (longtemps) la chenillette dans votre tuyau va justement maintenir toute l'humidité à l'intérieur. Utiliser normalement votre chenillette est suffisant. Faites plusieurs allers-retours pour absorber la condensation restante (dégagée par la fumée) et le résultat sera là : votre pipe est propre.

Jean, la Pipe Rit

Pour terminer, nous vous conseillons d'entreposer votre pipe la "tête" en bas. Pour la stocker de cette façon, il existe de nombreux supports adaptés. Bien sûr si vous possédez plusieurs pipes, prévoyez un pose-pipe avec plusieurs emplacements. 

Déjà hâte de fumer à nouveau ?

C'est possible si vous avez plusieurs pipes. Il suffit de faire un roulement. Pendant que la première se repose, vous utiliserez la seconde et ainsi de suite. Cela vous permet d'enchaîner une pipe sans risquer de brusquer celle que vous venez d'utiliser. Oui..., tout ça est plus facile à dire qu'à faire ! On le sait bien, faire un roulement est quasiment impossible. On a tous une pipe préférée. On la fume tout le temps pendant que les autres dorment au placard. Avoir plusieurs pipes dans sa collection permet pourtant d'alterner vos pipes mais dans les faits, on utilise quotidiennement la même pipe.

N'hésitez pas à nous contacter, que ce soit par l'intermédiaire d'un email ou directement par téléphone, nous pourrons vous aiguiller et vous conseiller la pipe qui vous correspondra.

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le sur les réseaux sociaux pour le faire connaître auprès de vos amis fumeurs !

Poursuivez la lecture :

Paiement sécurisé

Toutes vos transactions sont
100% sécurisées

Livraison rapide

Livraison Colissimo
chez vous en 48h

20 ans d'expérience

20 ans d'expérience pour
vous conseiller

Service client

A votre écoute au
03 84 45 68 02 ou par email