Une pipe bien culottée

Une pipe bien culottée

446 vues
26 oct. 2018
Qu'est-ce qu'une pipe pré-culottée ? Comment roder une pipe neuve ? Pourquoi doit-on réaliser un culottage lorsqu'on achète une nouvelle pipe ? Nous répondons à toutes vos interrogations...

Vous avez déjà certainement entendu parler de ce terme un peu barbare : le "culottage" ? Qu'est-ce que c'est ? A quoi ça sert ? Comment s'y prendre ? Dans cet article, on reprend les bases du fumeur de pipes et on vous explique pas à pas comment procéder à ce fameux rodage, indispensable pour une pipe neuve.

Qu'est-ce que le culottage ?

Le culottage est la toute première étape dans la vie d'une nouvelle pipe. Le culottage consiste à créer une couche de carbone à l'intérieur du foyer de votre pipe. Cette couche de carbone va permettre de protéger la bruyère de la chaleur. Elle est absolument indispensable ! Sans elle, votre tabac incandescent (et donc en température) sera en contact direct avec votre fourneau en bois. Bien évidemment, si cette couche protectrice (appelée "culot", "culotte" ou "croûte") n'existe pas, vous risquez d'abîmer le bois, la finition extérieure, voire même de brûler votre pipe...

Le culottage doit s'opérer sur une pipe neuve. A l'inverse, il est inutile de culotter la pipe que votre grand-père vous a légué. Votre vieille pipe aura plutôt besoin d'un décrassage de façon à diminuer un culot devenu trop imposant au fil des années.

Bastien, la Pipe Rit

Vous l'avez compris, le culottage conditionne toute la future vie de votre pipe. Impossible d'y échapper ! Grâce à ça, votre pipe sera en bonne santé et elle va pouvoir vous accompagner pendant des décennies...

Pipe en cours de culottage

Pour information, une pipe dont l'intérieur du foyer est en écume de mer doit également se culotter. Certains diront le contraire mais il est préférable de commencer à la fumer doucement. Même si, de part ses propriétés naturelles, l'écume de mer est davantage résistante à la chaleur, nous préconisons donc tout de même de roder votre nouvelle pipe. De la même façon qu'une pipe en bruyère, ne remplissez pas immédiatement votre foyer en écume de mer. Prenez vos marques et habituez-vous tranquillement. Ainsi vous l'apprécierez de plus en plus au fil du temps...

Jean, la Pipe Rit

Bourrer le foyer de sa pipe

Comment culotter ma pipe ?

Vous venez de recevoir votre nouvelle bouffarde ? C'est parti, vous allez pouvoir commencer ledit culottage. Tout d'abord, sachez que le culottage s'effectue sur les 10 (ou disons 15) premières fois où vous allez utiliser votre pipe. Cela ne se fait donc pas en un jour mais progressivement.

La meilleure méthode :

Culotter une pipe va consister à remplir votre foyer en augmentant progressivement la dose de tabac au fur et à mesure. Au départ, vous allez donc déposer très peu de tabac au fond du foyer et fumer tranquillement. Le jour suivant, pour le second fumage, vous allez déposer un peu plus de tabac. Les prochaines fois, même chose, encore une dose un peu plus importante... jusqu'à arriver en haut du foyer. Il faut généralement environ 10 ou 15 utilisations pour que ce soit le cas (bien évidemment ça va dépendre de la taille de votre foyer, s'il est tout petit ou au contraire très haut).

En procédant de cette façon, la croûte (c'est-à-dire la couche de carbone) va se former depuis la base du foyer. Généralement, on dit qu'il faut avoir une couche de carbone d'environ 2 mm. C'est une épaisseur correcte, elle protège la bruyère sans être trop gênante pour bourrer votre tabac. Attention, si elle est trop épaisse, elle gène au bourrage mais elle peut aussi faire fendre le bois !

On entend souvent parler de la méthode du "tiers" : un foyer rempli au tiers sur les 5 premières pipes, un foyer rempli au 2 tiers sur les 5 suivantes et ensuite un foyer rempli sur les 5 dernières. C'est aussi une méthode qui fonctionne. L'important est que la couche de carbone se forme de bas en haut. C'est pourquoi, il faut remplir progressivement votre foyer sur les 10 premières pipes environ.

Le culottage est une formalité si vous êtes déjà un habitué avec plusieurs pipes à votre actif. Si vous débutez, prenez le temps de bien culotter votre nouvelle compagne. Elle vous le rendra bien !

La croûte est généralement la marque d'un bon fumeur... Ce n'est pas pour rien qu'une pipe peut durer toute une vie !

Jean, la Pipe Rit

La couche de carbone est un peu trop imposante à l'intérieur de ce foyer

A ne pas faire :

  • ne pas fumer dehors (lorsqu'il y a beaucoup de vent) ! En effet, le vent va attiser la combustion et échauffer les parois en bois (encore fragiles à ce moment-là).
  • ne pas fumer rapidement ! Patience, prenez votre temps et n'aspirez pas trop fort. Oui, vous, l'ancien fumeur de cigarettes qui fume à la va-vite, on vous voit !
  • ne pas gratter l'intérieur du foyer ! La couche carbonisée est justement en train de se former, donc ne la brutalisez pas tout de suite...
  • ne pas faire chauffer votre pipe ! C'est un conseil valable pour toutes vos pipes mais c'est encore plus vrai pour une pipe qui démarre dans votre collection. Si elle devient trop chaude en main, laissez-la se reposer, rallumez-la et reprenez là où vous vous êtes arrêté.

Petite parenthèse... En parcourant les forums Internet, vous avez peut-être lu que certaines personnes utilisent de l'alcool (ou du miel) pour culotter leur pipe ? Cette (mauvaise) technique consiste à brûler un alcool à l'intérieur du foyer... Nous vous déconseillons vraiment de le faire. Oui, en faisant ça, vous allez simplement détériorer votre foyer, en lui donnant au passage un goût désagréable (et persistant), et surtout abréger la durée de vie de votre pipe (encore pourtant neuve jusqu'alors...).
Pour la petite histoire, entre 1960 et 1980, les fabricants de pipes tapissaient l'intérieur de la chambre avec une laque spécifique. Avant de pouvoir fumer sa pipe, il était donc préconisé de brûler cette laque. Aujourd'hui, les fabricants n'utilisent plus de laque à cet usage. D'ailleurs, c'est plutôt ironique : le culottage évite de brûler sa pipe et à l'époque, on commençait par brûler de l'alcool à l'intérieur...

Claire, la Pipe Rit

Félicitations, votre pipe est maintenant rodée correctement. Vous allez pouvoir déguster pleinement votre tabac et en apprécier tous les arômes et subtilités...

Choisir une pipe déjà pré-culottée ?

Lorsque vous achetez une pipe neuve, elle peut être déjà pré-culottée mais ce n'est pas le cas pour toutes les pipes. Certains fumeurs préfèrent réaliser le culottage dès le départ, à partir d'un foyer "vierge". Lorsqu'on fume la pipe, on aime prendre son temps. A ce titre, le culottage peut faire parti du plaisir pour le fumeur.

Les pipiers qui choisissent de pré-culotter leurs pipes avant de les vendre n'ont pas tous la même "recette secrète". Cette pré-carbonisation interne est différente d'un fabricant à l'autre. Quoiqu'il en soit, cela ne plaît pas à tout le monde et c'est pourquoi, on trouve et on trouvera toujours des pipes pré-culottées et d'autres non.

Les pipes Vauen La Comte sont déjà pré-culottées

Les avantages :

Une pipe pré-culottée signifie qu'il y a déjà une fine couche de carbone protectrice à l'intérieur du foyer.

  • Le pré-culottage aide aux premières utilisations de la pipe. Attention, cela n'exclue pas le culottage. Vous devez impérativement commencer à fumer progressivement en augmentant la dose de tabac au fur et à mesure.
  • Une pipe pré-culottée conviendra davantage à un fumeur un peu moins expérimenté (mais pas que !). A l'inverse, un foyer "brut" (non pré-culotté) demandera donc un peu plus de temps. L'art de fumer la pipe a parfois découragé des adeptes parce qu'il fallait justement d'abord la "culotter" avant d'en apprécier tous les charmes et plaisirs. Un petit coup de pouce est donc le bienvenue pour commencer plus sereinement. 
Une pipe pré-culottée ou non
Une pipe non pré-culottée (à gauche) et une pipe pré-culottée (à droite)

Le saviez-vous ?

Au XIX siècle, le culottage faisait déjà de plus en plus d'intéressés. Il y avait même des entreprises dédiées au "culottage", véritablement spécialisées dans le domaine. En 1855, la société parisienne "Paris-Fumeur" était notamment sur ce créneau.

Dans les années 1980, un grand fabricant de pipes avait inventé une machine à culotter ses pipes... ! Et, ce qui devait arriver arrivera... Cette machinerie est rapidement tombée aux oubliettes peu de temps après sa commercialisation. Elle n'a pas du tout séduit les fumeurs !

Jean, la Pipe Rit

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le sur les réseaux sociaux pour le faire connaître auprès de vos amis fumeurs !

Poursuivez la lecture :

Paiement sécurisé

Toutes vos transactions sont
100% sécurisées

Livraison rapide

Livraison Colissimo
chez vous en 48h

20 ans d'expérience

20 ans d'expérience pour
vous conseiller

Service client

A votre écoute au
03 84 45 68 02 ou par email