Pourquoi ma pipe s’éteint quand je fume ?

Pourquoi ma pipe s’éteint quand je fume ?

961 vues
06 juil. 2020
Comment faire en sorte d'éviter que votre pipe s'éteigne en cours de fumage ? Voici les raisons possibles et les solutions à adopter pour conserver sa pipe allumée...

Ma pipe s'éteint souvent, que faire pour y remédier ?

Déjà, rassurez-vous tout de suite, cela peut arriver à n'importe qui. Tous les fumeurs ont déjà connu ça à un moment ou un autre, que ce soit quelqu'un qui débute ou quelqu'un qui a l'habitude de fumer la pipe depuis un certain nombre d'années. Voyons ensemble pourquoi votre pipe a tendance à s'éteindre alors que vous êtes en train de fumer. Pour répondre à cette question, voici 5 causes probables et les solutions associées :

  1. Mon tabac est trop humide
  2. Mon bourrage est trop serré
  3. Le tasse-braise étouffe la combustion
  4. Ma pipe est plutôt sale
  5. Mon tirage n'est pas assez régulier

Photo visualhunt.co par Jim Surkamp (CC BY-NC)

Mon tabac est trop humide ?

Tous les tabacs à pipe ne sont pas logés à la même enseigne. Un tabac en grosse coupe aura naturellement tendance à se consumer plus difficilement. Si vous avez acheté un "flake" (même si ce n'est pas la coupe la plus répandue), vous risquez d'avoir plus de mal à garder votre pipe constamment allumée. 

De manière générale, un tabac avec un taux d'humidité trop important impliquera un fumage compliqué et un rallumage répété. Là encore, si votre tabac est trop humide (hygrométrie supérieure à 50%), il peut y avoir plusieurs raisons :

  • le tabac que vous avez choisi est "de base" plus humide qu'un autre. C'est tout à fait possible et c'est par exemple le cas de certains tabacs aromatiques (surtout si vous venez d'ouvrir une nouvelle boîte).
  • vous ne stockez pas correctement votre tabac dans le bon contenant ou au bon endroit dans votre maison. Notons que c'est aussi valable pour votre pipe, ne la stockez pas dans un endroit avec un fort taux d'humidité.
  • l'humidificateur dont vous avez en votre possession (ou la vieille rondelle de carotte que vous avez découpée) distribue plus d'humidité que nécessaire. En toute logique, essayez donc de l'enlever car il (ou elle) ne sert à rien ! Au toucher, votre tabac doit être frais sans être trop sec ("cassant").

La solution :

Prenez votre boite et sortez une dose de tabac (correspondant approximativement à la taille de votre foyer) environ 30 minutes (ou plus...) avant de fumer. Éparpillez-le sur une feuille de papier par exemple ou tout simplement sur votre table. Vous l'utiliserez dans un moment pour commencer à bourrer votre pipe. Aérer votre tabac en avance peut suffire à le rendre légèrement plus sec. Vous éviterez ainsi potentiellement que votre pipe s'éteigne toute seule !

Photo visualhunt.co par tinto (CC BY)

Mon bourrage est trop serré ?

Remplir le foyer de sa pipe est très important car la façon dont vous le faites conditionne tout le fumage à venir. Dans le jargon des fumeurs de pipe, c'est ce qu'on appelle "bourrer sa pipe". Certains fumeurs (généralement un peu moins expérimentés) auront tendance à trop tasser leur tabac lors de cette préparation. Mieux vaut, à l'inverse, faire un bourrage très souple, presque sans tasser pour laisser une bonne circulation d'air (quitte à devoir ensuite jouer un peu plus avec le tasse-braises). Idéalement, on dit qu'il faut laisser tomber son tabac dans le foyer par pincées et ne tasser que sur la fin lorsque votre foyer est pratiquement rempli. Un bourrage trop appuyé aura logiquement du mal à se consumer, CQFD :-)

L'astuce de pro :

Avant d'allumer votre pipe, faîtes ce test : essayez d'aspirer par le tuyau pour vérifier la fluidité du tirage. Si vous sentez une "trop" grande résistance, videz le foyer et recommencez le bourrage de zéro. Mieux vaut partir avec un tabac bien bourré dès le départ sinon vous allez aspirer plus que la normale et engendrer d'autres problèmes (comme la surchauffe)... L'art de bourrer sa pipe, ça s'apprend !

Photo visualhunt.co par JF Sebastian (CC BY-NC-SA)

Le tasse-braise étouffe la combustion ?

Pour faire suite au paragraphe précédent, votre pipe est maintenant bourrée. Vous prenez votre briquet et allumez toute la surface du tabac en faisant un joli mouvement circulaire. Dès lors, le tabac va se "soulever" un peu et il faudra utiliser un bourre-pipe pour ré-égaliser le tout. Généralement, à ce moment, on redonne un petit coup de briquet pour réactiver la combustion. Ici, le fait de rallumer votre pipe est donc absolument normal ! Au fur et à mesure de votre dégustation, vous serez certainement amené à reprendre le bourre-pipe pour "déplacer" quelques brins incandescents vers ceux du-dessous. L'idée ici est d'être délicat : seul le poids du bourre-pipe suffit. Si vous tassez trop fermement, votre pipe va immédiatement s'éteindre.

Notre conseil :

Utilisez votre bourre-pipe avec parcimonie et (surtout) de façon calme et détendue ! Rappelez-vous que le tasse-braise permet de mieux gérer la combustion mais il peut aussi étouffer la combustion si vous appuyez trop fort. Si besoin, vous pouvez aussi opter pour un bourre-pipe spécifique, comme par exemple le "Révolution" que nous vous avions présenté dans l'article "Quel bourre-pipe choisir ?".

Nettoyage obligatoire de sa pipe

Ma pipe est plutôt sale ?

On ne le répétera jamais assez mais avoir une pipe propre est primordial ! Au fil des fumages (et selon le type de tabac), l'intérieur de votre pipe va s'encrasser plus ou moins rapidement. Il est impératif de nettoyer sa pipe le plus souvent possible sans quoi du goudron va s'accumuler et va gêner le plaisir de fumer la pipe. Si votre pipe est particulièrement courbée, on peut aussi s'attendre à plus d'humidité (condensation) par rapport à une pipe droite. Précision, qui a son importance, ne rangez jamais une pipe sans vider le restant de cendres ni les quelques brins de tabac non consumés car ils vont apporter de l'humidité au fond du foyer.

Le remède miracle :

Vous l'avez bien évidemment déjà compris : il faut nettoyer régulièrement sa pipe ! Pour cela, utilisez du matériel adapté : nettoie-pipe (plus ou moins long suivant la taille de votre pipe), hérisson de nettoyage et même liquide nettoyant. Bien entretenir sa pipe, c'est l'assurance de pouvoir en profiter pleinement. Si vous avez besoin de conseils sur ce point, vous pouvez poursuivre la lecture via nos articles "entretenir sa pipe au quotidien" et "comment nettoyer ma pipe".

Photo visualhunt.co par Todd Mecklem (CC BY-NC-ND)

Mon tirage n'est pas assez régulier ?

C'est également une possibilité mais ce n'est pas une fin en soi. Rallumer sa pipe n'est pas grave du tout. Comme on le précisait en introduction, c'est déjà arrivé à tout le monde et cela arrivera encore. L'ancien fumeur de cigarette va peut-être trouver cela déstabilisant mais rappelez-vous qu'avec une cigarette c'est le papier qui se consume pour éviter qu'elle ne s'éteigne (même si, on vous l'accorde, ce n'est plus tout à fait vrai depuis quelques années avec les nouvelles normes). Un fumeur de pipe prend son temps et se relaxe avec sa pipe. Il n'est pas rare d'abandonner sa pipe quelques instants (le temps d'une pause) et de devoir la rallumer un peu après. Pour la bonne santé de votre pipe, il est d'ailleurs préférable qu'elle s'éteigne plutôt que de tirer comme un forcené pour la garder allumée non stop.

Le secret :

Fumer lentement, en prenant de petites bouffées, voilà la clé ! Si vous aspirez doucement, c'est là que tous les arômes des tabacs se développent en boucheVotre pipe peut devenir chaude mais jamais brûlante, vous devez toujours pouvoir la tenir tranquillement en main. De même, en conservant un tirage modéré, vous évitez ce qu'on appelle le phénomène de la pipe qui "glougloutte". Appréciez et relaxez-vous avec votre pipe...

Photo visualhunt.co par JF Sebastian (CC BY-NC-SA)

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le sur les réseaux sociaux pour le faire connaître auprès de vos amis fumeurs !

Poursuivez la lecture :

Paiement sécurisé

Toutes vos transactions sont
100% sécurisées

Livraison rapide

Livraison Colissimo
directement chez vous

23 ans d'expérience

Nos spécialistes sont disponibles 
pour vous conseiller

Service client

A votre écoute au
03 84 45 68 02 ou par email