Pourquoi ma pipe chauffe ?

Pourquoi ma pipe chauffe ?

371 vues
05 nov. 2019
Pour quelles raisons ma pipe chauffe excessivement lorsque je fume ? Comment éviter cela ? Quelles sont les bonnes habitudes à prendre pour ne pas abîmer ma pipe ?

Fumer la pipe n'est pas très compliqué. Nous avons déjà abordé le sujet à de nombreuses reprises sur ce blog : "Les 3 règles d'or pour fumer la pipe", "Comment fumer la pipe"... Pourtant dans certains cas, une question subsiste... : pourquoi ma pipe a tendance à "trop" chauffer ? C'est l'interrogation à laquelle nous allons tâcher de répondre dans cet article !

Les raisons possibles d'une pipe qui sur-chauffe :

Énervé ou pressé, le fumeur aspire trop fort :

Très certainement la cause la plus logique et la plus souvent constatée : le fumeur qui aspire beaucoup trop fort... Oui, plus vous aspirez, plus vous allez attiser la combustion et plus votre pipe va monter en température. La pipe doit se déguster lentement par bouffées calmes et espacées dans le temps. C'est uniquement de cette manière que le tabac dégage tous ses arômes et que vous en apprécierez toutes ses saveurs. A l'inverse, en aspirant trop souvent et trop fort, vous risquez non seulement de détériorer votre pipe mais aussi de produire une fumée chaude qui va vous piquer la langue. Chers anciens fumeurs de cigarettes, détendez-vous avec votre pipe et appréciez !

Une pipe neuve en cours de culottage ?

Si vous venez d'acheter une nouvelle pipe (qu'elle soit d'ailleurs déjà pré-culottée ou non), il faut d'abord commencer par la roder. C'est ce qu'on appelle le culottage. Nous ne reviendrons pas sur la manière de faire car nous en avons déjà parlé dans l'article "Une pipe bien culottée" mais sans cette couche de carbone à l'intérieur du foyer, la pipe sera naturellement moins protégée et par conséquent plus exposée à la chaleur. Il faut donc se méfier d'autant plus lors des premières utilisations. Il doit toujours être possible de tenir sa pipe en main sans que cela ne soit gênant. Si vous sentez que la pipe devient chaude, posez-la, laissez-la refroidir (voire s'éteindre) et rallumez-la plus tard.

Information importante : il est recommandé de ne pas ajouter d'alcool ou d'autres substances dans le foyer pour réaliser le culottage. Cette façon de faire était très fréquente dans les années 60 car une laque était mise dans le foyer et il fallait la brûler avant de fumer la pipe. Désormais, il n'y a plus de laque dans le foyer des pipes récentes. Aujourd'hui, ajouter de l'alcool et l'enflammer va purement et simplement brûler votre pipe...

Claire, la Pipe Rit

Du tabac, en veux-tu, en voilà !

Dans toute cette histoire, le tabac peut lui aussi être le coupable. Premièrement, avez-vous acheté du tabac à pipes ou du tabac à cigarettes ? Question idiote ? Pas vraiment parce que le tabac pour cigarettes à rouler est très fin et brûle très vite. Mauvais choix pour votre pipe ! Ensuite, si on revient à notre tabac à pipes, on peut distinguer plusieurs choses : la coupe, le type et l'humidité. Logiquement, de part sa constitution, un tabac en grosse coupe (type "flake") va se consumer beaucoup moins vite qu'un tabac "classique" en brins. (Attention, ce n'est pas pour ça qu'un débutant doit commencer avec du "Flake"). Un tabac saucé (dit aromatique) va chauffer davantage qu'un tabac naturel à cause des "sucres" et arômes qu'il contient. De manière générale, un tabac trop sec peut contribuer à une surchauffe. Si c'est le cas, vous pouvez corriger son hygrométrie avec un petit humidificateur qu'il suffira de glisser dans votre pot à tabac.

Bien conserver son tabac est essentiel pour un fumage agréable. Vous l'aurez bien compris, un tabac humide brûlera mal et un tabac sec brûlera très rapidement. Pour stocker votre tabac avec soin, voici nos petits secrets de fumeurs...

Bastien, la Pipe Rit

Un bourrage trop serré ?

Lors de la préparation, si vous tassez trop fermement votre tabac, vous devrez ensuite nécessairement aspirer beaucoup plus pour garder votre pipe allumée. Ce n'est évidemment pas une bonne idée : mieux vaut recommencer son bourrage avant de fumer. Les fumeurs néophytes penseront que c'est normal d'aspirer fort (surtout si la pipe est longue) mais c'est typiquement une erreur et la conséquence d'un tabac trop bourré. Une pipe bourrée correctement doit donner lieu à un bon tirage. Généralement, il est préférable de tasser (un peu) le tabac seulement "en haut" (c'est-à-dire lorsque vous avez rempli le foyer, et pas avant). Si vous appuyez trop fort dans le premier tiers (et écrasez le tabac) avec votre bourre-pipe, vous allez boucher le trou de tirage alors qu'au contraire, il faut faire en sorte que la circulation d'air soit fluide. Fumer la pipe demande un peu de savoir-faire mais une fois acquis, votre pipe vous le rendra bien !

Notre conseil : avant même d'allumer votre pipe, essayez d'aspirer par le tuyau pour vérifier si le tirage se fait bien. Si ce n'est pas le cas, enlevez tout le tabac et recommencez l'opération.

Jean, la Pipe Rit

L'endroit où je fume ma pipe ?

Pendant les vacances (ou pas), vous aimez déguster votre pipe en bord de plage tout en regardant les vas-et-vient des vagues. Un vent modéré se fait ressentir comme très souvent en fin de journée sur le littoral. Ce n'est pas dérangeant mais mine de rien, sans que vous ne vous en rendiez compte, ce courant d'air va attiser et accélérer la combustion de votre tabac. Fumer en extérieur est extrêmement plaisant mais vous l'avez compris, il faut quand même faire attention en cas de vent. Nous avons d'ailleurs dédié un article spécial à ce sujet : "Comment fumer la pipe lorsqu'il y a du vent ?". A lire dès maintenant pour connaître nos astuces.

J'utilise désormais un filtre 9 mm :

Beaucoup de fumeurs ont toujours privilégié les filtres métalliques (les fameux "zigouiguis" comme on dit). Ces mêmes fumeurs qui ont l'habitude d'un système métallique se retrouvent quelque peu déboussolés avec une pipe 9 mm. Ils vont potentiellement faire chauffer leur pipe à cause de ce nouveau filtre 9 mm qu'ils n'appréhendent pas encore parfaitement. En effet, le tirage avec un filtre 9 mm est "légèrement" moins facile qu'avec les filtres métalliques. Nous insistons tout de même sur le mot "légèrement" car il n'est pas nécessaire de tirer comme un forcené sur une pipe 9 mm. Encore une fois, si vous le faites, votre pipe va chauffer, surchauffer voire brûler jusqu'à provoquer des dégâts irréversibles...

Ma technique d'allumage, "ben" quoi ?

C'est un point basique et pourtant souvent négligé : vous n'utilisez peut-être pas le bon briquet pour allumer votre pipe. Certains briquets sont trop puissants et ne sont pas adaptés à la pipe. On pense par exemple aux briquets "torche", "tempête" ou "chalumeau" qui dégagent une flamme bleue trop chaude. Résultat, ils risquent d'abîmer votre pipe (bois ou maïs) lors de l'allumage. En plus, les briquets spéciaux pour la pipe sont conçus avec une flamme douce et "inclinée" sur le côté pour faciliter l'allumage sans se brûler les doigts. Vous auriez tort de vous en priver, ils vont vous faciliter la vie !

La forme particulière de ma pipe :

Autre possibilité, la silhouette de votre pipe en elle-même. Toutes les pipes ne se ressemblent pas en matière de conception et de "résistance". L'épaisseur de bois au niveau du fourneau joue un rôle important. Bien sûr, plus les parois sont épaisses et plus la pipe sera lourde en bouche. Tout dépend donc de ce que vous recherchez, il faut souvent trouver le bon compromis entre solidité et légèreté. Notez qu'une pipe dont le foyer est particulièrement incliné vers l'avant (telle une "cutty" ou une "horn") devra se fumer encore plus lentement. Effectivement, la paroi supérieure sera plus exposée à la chaleur que sur un modèle classique. Aussi jolies soient-elles, si vous débutez dans l'art de fumer la pipe, évitez-les et préférez une pipe avec une forme droite "standard" (telle une "néogène", une "haïti" ou une "pot").

Que faire si ma pipe surchauffe ?

  • Ralentir la cadence tout simplement ! Aspirez doucement, en prenant de petites bouffées intermittentes.
  • Laisser votre pipe refroidir, si besoin jusqu'à ce qu'elle s'éteigne complètement, avant de la rallumer quelques minutes après.
  • Vérifier que vous n'avez pas abîmé le culot déjà en place dans la chambre. Si vous grattez cette couche de carbone lors de vos nettoyages, vous risquez de fragiliser un endroit par rapport à un autre. En dernier recours, recommencez le culottage pour repartir sur une base saine.
  • Opter pour une pipe en bruyère avec un foyer doublé en écume de mer (pierre). C'est une bonne solution pour les "chauffards" de pipes car l'écume de mer protège le bois de la chaleur. L'écume de mer est peu sensible à la chaleur et offrira une résistance incomparable.
  • Privilégier l'achat d'une pipe en bruyère avec une finition sablée ou rustiquée. Ce genre de finition facilite la dissipation de la chaleur en raison de leur relief (et de leur plus grande superficie). Elles refroidissent donc un peu plus rapidement qu'un modèle traditionnel lisse.

Pauvres pipes et fumeurs en deuil :

Non, je n'ai pas senti un goût de bois brûlé... Ma pipe a pris feu alors que je ne l'utilisais même pas !

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le sur les réseaux sociaux pour le faire connaître auprès de vos amis fumeurs !

Poursuivez la lecture :

Paiement sécurisé

Toutes vos transactions sont
100% sécurisées

Livraison rapide

Livraison Colissimo
chez vous en 48h

20 ans d'expérience

20 ans d'expérience pour
vous conseiller

Service client

A votre écoute au
03 84 45 68 02 ou par email