8 mots que chaque fumeur de pipes se doit de connaître !

8 mots que chaque fumeur de pipes se doit de connaître !

1465 vues
09 janv. 2018
L'univers de la pipe est riche d'un vocabulaire précis ! Culottage, montage, lentille, P-lip, écume de mer, bague, tirage, reamer... Ces mots ne vous disent rien ? Apprenez le jargon des fumeurs...

Si vous êtes un fumeur novice, vous avez certainement découvert un vaste jargon chez les fumeurs de pipe. Nous essayons de décrire les pipes de la façon la plus précise possible et il nous est nécessaire d'utiliser des termes connus par toute la communauté des fumeurs. Cela peut être intimidant au premier abord, c'est pourquoi nous allons analyser quelques uns de ces termes curieux !

Culottage :

Pour les fumeurs de pipes, le culottage désigne la fine couche de carbone qui tapisse le foyer et qui se développe à mesure que l'on fume. Cette couche de carbone (aussi apellée culotte) est un élément indispensable pour assurer une bonne durée de vie à votre pipe. En effet, cette couche de carbone sert à protéger le bois de la chaleur. Cela étant dit, vérifiez de temps en temps l'intérieur du foyer de vos pipes. Un culottage trop épais risque de fendre le bois de la pipe, la chaleur étant inégale pendant le fumage. Ainsi, un bon culottage doit faire environ 1 millimètre d'épaisseur : la pipe n'est pas protégée s'il est moins épais et plus épais il gène pour le bourrage du tabac.

Montage army/spigot :

Les amateurs de pipes Peterson seront probablement en terrain connu, mais qu'en est-il des autres ?

Montage spigot et classique

Comparatif des montages

La jointure entre la mortaise de la tête et le tenon du tuyau (ou floc) est une zone fragile de la pipe. Spigot désigne les montages où le tuyau n'a pas de tenon. Il se glisse tout simplement dans la mortaise jusqu'à ce qu'il se coince. Toutefois le montage spigot ne s'arrête pas là, l'extrémité du tuyau peut être aussi renforcée avec une gaine en métal. L'argent est le métal le plus utilisé pour ce type de montage.

Ces montages sont également appelés "Army". Une histoire non sourcée veut que ce montage s'appelle également army car un soldat de la Première Guerre mondiale aurait réparé sa pipe fendue avec une douille de fusil glissée dans le perçage de la tige ! La douille agissant ainsi comme un entonnoir pour emprisonner le tuyau tout en empêchant la fente de se propager.

Aujourd'hui, le montage army/spigot est apprécié pour son côté pratique. Toujours facile à démonter ou à remonter, il évite bien des déceptions en faisant disparaître la principale zone fragile des pipes. Pensez simplement à bien pousser le tuyau dans son logement quand vous remontez votre pipe army/spigot.

Lentille :

C'est tout simplement l'extrémité du tuyau de la pipe, celle que l'on prend en bouche. La lentille englobe la lèvre (buttée qui permet de tenir la pipe sur le bord des dents) et la sortie du perçage. Cette zone est importante car c'est celle en contact avec la bouche du fumeur. C'est pourquoi les artisans et fabricants de pipes prêtent une grande attention à la lentille. Épaisse, fine, oblique ou droite, large ou étroite, la lentille est probablement la zone qui se différencie le plus d'un fabricant à un autre.

Habituellement la lentille est bien droite pour que le tirage soit optimal et pour faciliter le passage du nettoie-pipe. Toutefois des fabricants se démarquent avec une lentille oblique : le P-lip.

P-Lip :

Lentille classique et P-Lip

Lentilles de tuyau de pipes

Encore une particularité lancée par Peterson ! Cette lentille intrigue ceux qui ne l'ont pas encore rencontrée, et à juste raison ! Sa forme originale bombée au sommet se démarque des lentilles classiques, ce n'est pas une simple fantaisie mais un élément de confort. Plus simplement, cette lentille bombée oriente la fumée vers le haut en direction du palais (une zone peu sensible de la bouche) au lieu d'orienter la fumée droit sur la langue qui est très sensible. Par conséquent, le P-lip (Peterson Lip) protège votre langue des brûlures !

Attention, ce n'est pas une excuse pour tirer encore plus fort sur votre bouffarde favorite.

Ecume de mer :

Pipe écume sculptée

Pipe intérieur écume

Rien à voir avec cette mousse blanche que l'on trouve parfois sur les rivages en bord de mer, l'écume de mer est une pierre ! Nommée silicate de magnésium, cette pierre se mine à faible profondeur dans les hauts plateaux turcs. Exploitation difficile et stocks limités en font une ressource rare.

L'écume est utilisée par les pipiers de 3 façons :

  • Matière première pour des têtes de pipes, finement sculptées ou non.
  • Comme insert de foyer pour des pipes en bruyère. Le confort de l'écume et l'aspect de la bruyère.
  • Comme filtre pour piéger le goudron et l'humidité

On parle soit d'écume de mer véritable soit d'écume de mer recomposée. L'écume véritable est un bloc d'écume de mer naturel qui va être façonné. L'écume recomposée est un amalgame de chutes en écume qui sont concassées puis pressées pour former un nouveau bloc d'écume prêt à être façonner. Naturellement, une pipe en écume véritable sera plus onéreuse qu'un modèle en écume recomposée.

L'écume offre l'avantage de filtrer le tabac et se comporte comme un isolant. Pas de risque de brûler une pipe en écume !

Bague :

La bague revêt plusieurs aspects : décorer et/ou renforcer. On la trouve à deux endroits différents :

Pipes baguées

Exemple de bagues

  • Sur la tige : elle renforcera la bruyère. Elle permet aussi de sauver une pipe fendue en empêchant la fente de se propager. Ce type de bague est en métal, bien souvent en argent.
  • Sur le tuyau : élément décoratif, cette bague vise à ajouter une touche de fantaisie en apportant de la couleur ou une texture différente. Elle est souvent en corne, en bois ou en acrylique.

Tirage :

Le tirage revêt deux aspects qui vont de pair tout en étant distincts. On peut parler de tirage de la pipe, la façon dont la pipe laisse circuler l'air dans son conduit et de tirage du fumeur, c'est-à-dire la force avec laquelle le fumeur aspire l'air et la fumée. Ainsi, le tirage de la pipe est toujours le même sauf si on bricole sa pipe (attention avec votre perceuse, on a déjà vu des désastres ;). Toutefois la présence d'un filtre peut éventuellement freiner le passage de l'air, mais ce n'est pas forcément un mal.

C'est donc au fumeur d'adapter son tirage en fonction de la pipe. Par exemple, on évitera de tirer des bouffées courtes et rapides si on fume une pipe neuve ou avec des parois fines. Dans le cas contraire, la bruyère s'échauffe... et peut aller jusqu'à brûler.

Reamer :

Pipe reamer

Pipe reamer

Cet alésoir est le compagnon parfait pour nettoyer une pipe de fond en comble. On ajuste l'outil aux dimensions du foyer et on tourne. Fini le culottage trop envahissant. Mais attention à ne pas vouloir trop bien faire et attaquer le bois du foyer ! C'est un bon moyen pour nettoyer une pipe ancienne comme celle du grand père.

Nous espérons que vous avez découvert des choses intéressantes... Bienvenue dans le monde foisonnant et passionnant du fumage de pipe !

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le sur les réseaux sociaux pour le faire connaître auprès de vos amis fumeurs !

Poursuivez la lecture :

Paiement sécurisé

Toutes vos transactions sont
100% sécurisées

Livraison rapide

Livraison Colissimo
chez vous en 48h

20 ans d'expérience

20 ans d'expérience pour
vous conseiller

Service client

A votre écoute au
03 84 45 68 02 ou par email