4 innovations d'artisans pipiers

4 innovations d'artisans pipiers

793 vues
11 févr. 2019
Tous les pipiers du monde entier sont en quête de la pipe idéale : celle qui régalerait tous les fumeurs, une pipe révolutionnaire qui changerait nos habitudes pour prendre encore plus de plaisir...

Fumer une bonne pipe est le rêve de tous les fumeurs ! Au fil des années, les maîtres pipiers se sont continuellement creusés les méninges pour créer la pipe parfaite. Une excellente fumeuse, douce, toujours propre, qui pourrait retranscrire au mieux (voire sublimer) les arômes de votre tabac... En matière de fabrication de pipes, les innovations des 100 dernières années sont nombreuses (nombreuses sont aussi celles qui sont tombées aux oubliettes). Dans cet article, on retrace plusieurs systèmes très particuliers, sensés révolutionner le quotidien des fumeurs. Vous allez donc certainement (re)découvrir des choses qui n'ont pas réussi à perdurer dans le temps... A noter que la liste ci-dessous est très loin d'être exhaustive mais cela pourra faire l'objet d'un autre article sur notre blog.


1./ Une pipe "distributeur" d'arômes :

Cette invention là est pour le moins étonnante ! Cette pipe, qualifiée d'"ultra moderne", possède un filtre amovible (aussi appelé "filtre arôme santé"). Ce dernier contient une mèche de coton hydrophile destinée à être imprégnée (ou non) d'un produit. Suivant les goûts du fumeur, il pourra donc imbiber une mèche avec de l'anis, de l'eau-de-vie, du rhum... et même de l'eucalyptus ! Oui, ce système était pensé pour les personnes dont les voies respiratoires étaient encombrées. Il paraît que certains malades ont obtenu d'excellents résultats grâce à l'adjonction de produits pharmaceutiques dans cette pipe ! Fumer la pipe pour se guérir d'une maladie ? Finalement, ça ressemble étrangement aux cigarettes électroniques dans lesquelles on doit ajouter des fioles d'un liquide bizarre, chimique...

Pipe arôme filtre santé

En savoir plus


2./ La "vraie" pipe anti-jus :

Une pipe courbe aura tendance à provoquer plus d'humidité (par rapport à une pipe droite). Le fait de tenir une pipe (courbe) constamment en bouche augmente les chances d'humidité. En effet, on a tendance à naturellement plus saliver en gardant la pipe au coin du bec. Ce phénomène est appelé "glougloutage". Certains fumeurs rejettent directement la faute au filtre métallique. Adeptes ou réfractaires à ce filtre, tous les discours sont recevables, il en va du point de vue de chacun. En réalité, cette condensation excessive se forme à cause de la fumée qui passe à l'intérieur de la pipe. Ce fameux "jus de pipe" peut être la conséquence de plusieurs choses : salive, langue, tabac (hygrométrie, variété, saucé ou non), pipe très courbée...

Pour information, la silhouette appelée "Cavalier" a justement été pensée pour éviter le "jus de pipe". Sur ce genre de pipe, l'humidité se concentre à l'extrémité de la tige. C'est à cet endroit qu'un bouchon spécifique permet de "faire la vidange". C'est une conception intéressante et originale !

Bastien, la Pipe Rit

La vraie pipe anti-jus

Pour éviter ce type de mésaventure, on a donc inventé une pipe "anti-jus" (oui, ça fait rêver dit comme ça). Cette pipe "Everdry" de Saint-Claude avait une conception plutôt complexe, étudiée pour un fumage sec et agréable. Sous le foyer, un éjecteur était prévu pour faciliter le nettoyage et l'extraction du jus. On avançait même que cette pipe supprimerait la nocivité du tabac. Elle serait recommandée pour la santé ! Une pipe magique alors ? Cette invention a tout de même le mérite d'avoir figurer au salon international des nouveautés à Bruxelles, en 1972. Elle a obtenue une médaille d'or... Alors convaincu(e) maintenant ?

En savoir plus


3./ Un foyer à double tirage :

Intriguant, n'est-ce pas ? Cette pipe en bruyère a été imaginée avec un foyer très particulier. Comme on peut le voir sur les photos ci-dessous, l'intérieur du foyer a été creusé. "Spirdraft", c'est le nom donné à cette conception de part sa construction en spirale. En réalité, ce n'est pas la seule invention de ce type. Plusieurs prototypes de ce genre ont vu le jour. A chaque fois, les parois intérieures du foyer étaient spécifiquement rainurées. Ces gorges (plus ou moins profondes) pouvaient être en spirales, rectilignes ou parallèles mais avaient toutes la même fonction... Ces rainures étaient destinées à améliorer le tirage. On parlait alors de double tirage. En fumant cette pipe, on aspire plus facilement l'air extérieur grâce à ces canaux supplémentaires. L'aspiration de l'air extérieur adoucie également la fumée. L'autre avantage était de pouvoir bourrer sa pipe un peu à "la-va-vite" car même bien serré, ce double tirage assurerait une combustion facilitée.

Foyer d'une pipe Spirdraft

Pipe droite Spirdraft

Pipe Spirdraft de Saint-Claude

Pipe foyer spirdraft

En savoir plus


4./ La folie des systèmes métalliques :

Mettons-nous d'accord tout de suite avant de poursuivre : il existe de nombreux termes (synonymes) pour désigner ce système classique : filtre métallique, condenseurzigouigoui, refroidisseur ou encore régulateur de tirage. Non, "bidule" et "machin" ne rentrent pas dans cette catégorie :-)

Les filtres en métal sont bien connus des fumeurs de l'hexagone. C'était jusqu'à présent le système le plus répandu et utilisé dans la majeure partie des pipes de Saint-Claude. Aujourd'hui, les fabricants proposent de plus en plus de pipes avec adaptateur ou directement avec un filtre 9 mm (cartouche à changer régulièrement). Pour le coup, ce changement de "mode" nous vient plutôt des pays germaniques où beaucoup les ont déjà adoptés. Rassurez-vous, il existe encore des pipes françaises dotées de tous les systèmes (filtre en métal, adaptateur ou filtre 9 mm)... C'est une affaire de goût, tout a le monde a ses préférences ! Mais les "vrais" fumeurs de pipes vous le diront : une pipe sans filtre, il n'y a rien de tel. La quasi totalité des pipes Amorelli fait main sont d'ailleurs dépourvues de filtres tandis que d'autres pipes italiennes (Savinelli) sont montées avec un filtre en balsa (bois tendre) en 6 mm ou 9 mm.

Mais revenons à nos moutons filtres en métal : les pipiers jurassiens (mais pas que) ont redoublé d'imagination pour trouver LE système parfait. Ce filtre a pris de fières allures au fil des décennies. L'idée étant de proposer un système efficace, durable et plaisant à utiliser grâce à une fumée refroidie (adoucie). Les inventions se sont alors multipliées. Court, long, cylindrique, en spirale... toutes les formes de filtres métalliques ont déjà vu le jour (enfin, si on peut dire ça "comme ça" parce que finalement nos filtres sont plutôt destinés à être terrer dans le noir, à l'intérieur de nos pipes). Quel qu'il soit, un filtre métallique doit se nettoyer régulièrement si vous voulez conserver votre pipe propre et agréable à fumer.

Filtres en métal pour pipe

De nos jours, le filtre en métal le plus courant (au centre sur la photo) est relativement court. Il est maintenu dans le floc grâce à deux pattes que l'on peut écarter pour l'ajustement. De cette façon, il tient bien en place et s'adapte à votre pipe (prévue avec un perçage 3 mm bien sûr). C'est plutôt rare mais certains filtres métalliques ont un pas de vis (à droite sur la photo), ils sont donc vissés directement dans le floc.

Le système "Electra" :

Ce système en spirale a été conçu en 1925 pour offrir un parcours long à la fumée. En faisant ça, elle est sensée avoir "plus de chemin à faire" et donc plus de temps pour se refroidir avant d'arriver en bouche. La fumée se refroidit-elle vraiment grâce à ce type de filtre ? Pas si sûr ! Par contre, ce qui est certain : si vous voulez obtenir une fumée un peu plus fraîche en bouche, il faut opter pour une pipe longue avec un tuyau à minima de 15 centimètres. Là, vous verrez la différence. Les amateurs des pipes de la Comté ne vous diront pas le contraire !

Pipe système Electra

Le système "Bilitis" :

Ce système (considéré bien sûr comme moderne à l'époque) a une forme cylindrique. Il est creux et particulièrement long : à tel point que justement, il est sensé être visible lorsqu'on regarde sa pipe par-dessus. L'extrémité du tube (visible au fond du foyer) est en forme de biseau, elle colle ainsi avec le perçage (trou de tirage) et la chambre. Ce système de filtre se retrouve encore aujourd'hui sur certaines pipes sanclaudiennes, notamment de la marque Jeantet. A la base, il a été prévu pour filtrer par "condensation" et ainsi stopper quelques substances nocives. Tout ceci est intéressant, mais dans la pratique, on est convaincu ou on ne l'est pas... Notez que ce "Bilitis" permet le passage d'une chenillette (à priori) sans démonter la pipe. Pour la petite anecdote, ce système a longtemps été utilisé par Dunhill et même breveté sous l'appellation "inner tube" ("tube interne").

Pipe système Bilitis


5./ En bonus :

Voici une ancienne affiche montrant la création de "la nouvelle pipe"... On peut lire :

" Fumer, avoir sa pipe propre, douce, n'aspirer absolument que la fumée, tel est le rêve des fumeurs"

La pipe moderne

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le sur les réseaux sociaux pour le faire connaître auprès de vos amis fumeurs !

Poursuivez la lecture :

Paiement sécurisé

Toutes vos transactions sont
100% sécurisées

Livraison rapide

Livraison Colissimo
chez vous en 48h

20 ans d'expérience

20 ans d'expérience pour
vous conseiller

Service client

A votre écoute au
03 84 45 68 02 ou par email