Accessoires de luxe pour les fumeurs de pipes

Accessoires de luxe pour les fumeurs de pipes

1122 vues
03 déc. 2019
Claudio Albieri est un artisan italien de renom, spécialisé dans la maroquinerie. Ses articles en cuir font le bonheur des fumeurs de pipes car ils sont modernes, pratiques et d'excellente qualité...

Maroquinerie de grande qualité pour nos chères pipes :

Claudio Albieri est un artisan italien spécialisé dans la maroquinerie de luxe. Il imagine et conçoit (entièrement à la main) des articles innovants destinés aux fumeurs de pipes et aux fumeurs de cigares. Ses créations sont modernes, élégantes et fabriquées avec du cuir de qualité. Sa production est volontairement limitée, il préfère la qualité à la quantité. Parmi ses accessoires, vous trouverez notamment des blagues à tabacs, des étuis de rangement très élégants pour nettoie-pipesdes sacoches grand format pour les voyages ou encore des repose-pipes incroyablement pratiques... 

Claudio Albieri

Tous mes produits sont nés dans mes rêves. Je ne suis pas un designer, je suis un rêveur... Venez rêver avec moi !

Claudio Albieri

Notre interview avec Claudio Albieri :

Voici une série de questions/réponses qui vous permettront de mieux connaître l'artisan et les produits qu'il propose sur www.pipe.fr :


Expliquez-nous un peu votre parcours et votre formation. Comment en êtes-vous arrivé là où vous en êtes aujourd'hui ?

Alors... Mon grand-père était cordonnier mais je ne l'ai malheureusement jamais rencontré, il est décédé juste avant ma naissance. Néanmoins, je possède et j'utilise un peu ses outils qui datent de la fin du 20ème siècle/milieu des années 90. La première partie de ma formation, je l'ai réalisé avec mon cousin (qui a maintenant 78 ans) et qui est cordonnier cuir depuis plus de 60 ans. J'ai beaucoup appris de lui au sujet du prototypage. C'était la vieille école, on se débrouillait uniquement à la main, sans ordinateur. D'ailleurs, je ne suis pas capable de dessiner un prototype avec un ordinateur.

Tous mes projets naissent dans mon esprit puis je retranscris mes idées à travers de nombreux gabarits en carton. Je les utilise ensuite pour couper chaque morceau de cuir dont j'ai besoin et ainsi créer le premier échantillon. Je dois avoir plus de 100 pièces différentes pour travailler mes gabarits...

J'ai appris à broder dans un atelier proche de ma ville, certainement l'un des meilleurs endroits de ma région pour apprendre à travailler "le luxe à l'italienne". Dans le passé, cet atelier abritait les meilleurs artisans italiens et travaillait pour de grandes marques étrangères. Maintenant, c'est assez difficile car beaucoup d'entres eux ont déménagé en dehors de l'Italie pour économiser de l'argent... Et croyez-moi, les produits finis sont maintenant vraiment différents. Malgré cela, l'atelier fonctionne évidemment toujours car il reste l'un des meilleurs.

La seconde partie de ma formation, c'est mon travail de tous les jours. J'améliore sans cesse mon travail. Je crois que chaque jour je deviens meilleur que la veille. 

La dernière partie, et non des moindres, est d'expérimenter. Je suis le seul à produire de nouveaux produits pour fumeurs, alors il arrive souvent que je sois obligé de créer un nouveau procédé de fabrication ou de trouver de nouvelles matières premières.

Claudio Albieri

L'artisan Claudio Albieri

Produits en cuir 'Made in Italy'


Depuis quand travaillez-vous essentiellement le cuir ? Y a-t-il eu un déclic pour vous spécialiser dans ce domaine ?

Je suis assez jeune dans le métier, disons plus ou moins 10 ans. Je dois dire que, de 1998 à 2010, j'ai travaillé avec mes parents dans leur bureau de tabac, ici en Italie. En 2001, j'ai été le plus jeune expert italien en ce qui concerne les cigares Habanos (Toscane). J'ai beaucoup voyagé lors de déplacements professionnels pour le magasin, puis en 2005, j'ai fait mes premiers pas dans le monde de la pipe. J'ai aussi énormément étudié sur les cigares, le tabac et les pipes mais ce n'est pas tout, j'ai aussi été sommelier, barman au sein de "l'International Bartenders Association" (IBA est une association internationale qui regroupe les meilleurs barmens au monde) et enfin testeur au sein de l'ANAG (association italienne des amateurs de grappa et autres spiritueux)...

Habituellement, lorsque je décide de faire quelque chose, je le fais à 110% de mes capacités. Pour être honnête, l'envie de produire de nouveaux articles en cuir liés à l'univers des pipes et des cigares est née entre 2005 et 2008. Mon père et moi avons eu l'idée de demander à mon cousin de nous fabriquer certains patrons mais nous n'avons finalement jamais commencé. En 2010, après que mon père ait vendu le magasin et pris sa retraite, j'ai alors pris la décision de me lancer dans un nouveau projet et de créer par moi-même en lançant mes propres idées. Le procédé d'apprentissage est très long (et ne sera jamais terminé), c'est vraiment difficile. Ce que je veux dire, c'est que tout le monde peut apprendre, mais seuls quelques uns peuvent espérer devenir vraiment bons. J'espère être capable, un jour, de devenir l'un d'eux.

Claudio Albieri

Cuir utilisé par Claudio Albieri

Le travail du cuir


En tant qu'artisan indépendant et véritable passionné, qu'est-ce vous préférez dans votre travail ?

Ma LIBERTÉ ! Je suis totalement libre de faire ce que je veux. Après, je suis aussi esclave de cette liberté. Qu'est-ce que je veux dire par là ? C'est très simple : paradoxalement je ne peux pas faire ce que je veux car je dois vendre ! Alors, comment ça se passe généralement ? J'ai une nouvelle idée, je fais un prototype (avec de belles couleurs pétantes), je le teste et quand je commence à le proposer à mes clients, je me rends compte que c'est étrange, trop coloré et les trois quarts du temps mal interprété. Maintenant, je m'assagis un peu et je commence à bien comprendre que je parle aux fumeurs de pipes (ou de cigares) et non avec les gens de la "Fashion Week" que l'on peut rencontrer à Milan ou à Florence. Beaucoup moins qu'il y a quelques années en arrière mais je cherche toujours à changer les fumeurs, je voudrais vraiment qu'ils sachent qu'un bagage à pipe peut être élégant, chic, conçu pour une utilisation quotidienne et pas seulement pour ranger ses pipes et ses accessoires annexes. Il peut aussi servir à bien d'autres choses : ranger un ordinateur portable, un stylo, un téléphone portable, des lunettes, des notes, un portefeuille, des documents... etc

Claudio Albieri

Combien de temps cela vous prend-il pour fabriquer une blague à tabac ?

C'est une très bonne question ! Ça dépend ! Si vous m'aviez posé la question il y a trois ans (quand j'ai commencé à en faire), je vous aurais répondu : un jour. Mais maintenant, je peux en faire certainement sept, peut-être dix dans la même journée. C'est ce que j'appelle l'expérience.

L'autre difficulté, je pense, réside dans le fait de trouver le "juste" prix quand vous commencez à produire une nouvelle chose. Lorsque vous démarrez, vous ne pouvez pas fixer un prix par rapport au temps nécessaire pour la fabrication. Vous devrez déjà penser au temps dont vous aurez besoin quand vous serez plus rapide et entraîné. Mais aussi penser à tout le reste : le coût du cuir (qui augmente chaque année), le matériel autre (comme les boutons pressions), le caoutchouc pour tapisser la poche à tabac... En bref, la valeur de votre travail, votre design, votre temps... votre expérience.

Claudio Albieri

Découvrir les accessoires de Claudio Albieri

Cet article vous a plu ? Alors partagez-le sur les réseaux sociaux pour le faire connaître auprès de vos amis fumeurs !

Poursuivez la lecture :

Paiement sécurisé

Toutes vos transactions sont
100% sécurisées

Livraison rapide

Livraison Colissimo
directement chez vous

23 ans d'expérience

Nos spécialistes sont disponibles 
pour vous conseiller

Service client

A votre écoute au
03 84 45 68 02 ou par email